INFO COVID-19 : port du masque obligatoire lors des séances en présentiel

Diplômée en sociologie – Consultante formatrice – Praticienne en thérapies brèves

Diplômée en sociologie
Consultante formatrice
Praticienne en thérapies brèves

Adolescents

Tout comme avec les enfants, je préconise une approche qui favorisera d’abord l’instauration d’une relation de confiance. Les thérapies brèves, comme toutes relations d’aide reposent en grande partie sur la qualité de la relation. En plus du sentiment de sécurité nous visons pour cette tranche d’âge à favoriser l’autonomie et à rendre l’adolescent le plus acteur possible de la démarche. Ceci signifie qu’il doit à terme ressentir qu’il se situe dans un espace de liberté.

Le premier entretien et parfois le second comme avec certains adultes permettra de prendre contact en faisant connaissance et d’entendre ce qui amène l’adolescent ou ce qu’il en a compris. J’explique mes techniques, en fonction de son envie, j’instaure une discussion afin de mieux le connaître (a-t-il des amis, des loisirs, quels sont ses goûts, ses rêves…). Ces éléments me seront utiles afin de tirer des fils de motivations (par exemple).

La séance dure maximum 1h

Nous définissons l’objectif, nous le construisons ensemble à partir des mots du jeune.

Nous pouvons ensuite commencer un premier exercice centré plutôt sur le corps comme la relaxation, la pleine conscience, l’hypnose, RITMO ou plus mental avec la PNL (questionnaire pour mieux se connaître, travailler sur le quoi, le comment, le quand ?), ou l’entretien expérientiel solutionniste (que j’utilise plutôt à partir de 15 ou 16 ans, en fonction de la maturité) .

En fonction du niveau de collaboration et de la problématique je pourrai proposer un petit rituel pour la prochaine fois, de ramener un objet symbolique… l’idée étant de mettre l’adolescent dans une dynamique qui se poursuivra au-delà du cabinet.

Pour quoi ?

Comme pour les adultes, la liste des problématiques traitées peut être assez large. Nous pouvons y ajouter :

  • Au-delà de la confiance en soi : la timidité, s’exprimer, être en groupe.
  • Le rapport à la scolarité : phobies scolaires, revenir à l’école après… Inspiré du coaching
  • Soutenir le choix d’orientation (de la définition au ciblage)
  • Préparer des examens, un oral, un concours, le permis de conduire
  • Dépendances, sommeil, concentration, rapport au corps

Situations spécifiques : Venir « contraint » ou difficultés de collaboration

Il arrive parfois que le jeune n’ait pas choisi d’être là, vienne « à reculons » se sente contraint ou ait du mal à être en relation. Dans ces cas, nous pouvons parfois établir un petit contrat, une forme de négociation dans laquelle pourra intervenir le parent (ou le tuteur).

Je peux aussi parfois utiliser un « masque d’hypnose » (objet connecté sans écran), un tableau « magique », un fond musical, sortir marcher à l’extérieur, prévoir d’aller ailleurs la prochaine fois…, l’idée étant peu à peu de permettre une forme de lâcher prise afin d’aller vers une collaboration essentielle à la réussite de la démarche.

Quelque fois, je peux proposer un partenariat avec un réseau d’éducateurs libéraux ou tout autre acteur qui pourrait soutenir la démarche.